Historique

Au départ, il y a le Festival Amalia.

Né en 1998, il est le fruit d'une rencontre entre, d'une part, un quartier organisé dans et autour du PICOL - Partenariat Intégration Cohabitation à Laeken et, d'autre part, un réseau d'artistes reliés dans et autour de Reg'Arts 94.

Au fil des années le Festival Amalia bénéficie d'un soutien de plus en plus affirmé de la Ville de Bruxelles, de la Cocof et de la Communauté française de Belgique.

En janvier 2003, le Festival Amalia vit une transformation profonde : il devient AMALIA-Maison de la création et s'installe dans l'ancien Hôtel communal de laeken mis à disposition par l'échevinat des Propriétés communales de la Ville de Bruxelles.

Dès octobre 2003, AMALIA-Maison de la création propose une trentaine d'ateliers de formation artistique, développe des plates-formes de représentations hebdomadaires gratuites et organise de grands rendez-vous trimestriels de création collective.

Un objectif fondateur : être ouvert au plus grand nombre, avec ou sans connaissances préalables.

Fortement encouragée par les Pouvoirs Publics, AMALIA-Maison de la création se lance alors dans une procédure de reconnaissance en tant que centre culturel, par la Communauté française de Belgique.

Le dossier de demande de reconnaissance aboutit le 1er juillet 2004 : c'est la naissance du Centre culturel de Bruxelles Nord - Maison de la création.

Le Centre culturel Bruxelles Nord - Maison de la création bénéficie du soutien de

La Fédération Wallonie-Bruxelles
La Commission communautaire française (COCOF)
Le Collège des Bourgmestre et Échevins de la Ville de Bruxelles
Le CPAS de la Ville de Bruxelles
Le Fonds d'Impulsion à la Politique des Immigrés (FIPI)
La Région de Bruxelles-Capitale
Le Parlement francophone bruxellois
Wallonie Bruxelles International (WBI)
Le Contrat de Quartier Durable Bockstael